Stress

QU’EST-CE QUE LE STRESS ?

stress_1En 1936, Hans Seyle, un médecin neuroendocrinologue autrichien vivant et travaillant au Canada, emprunte le mot stress au domaine de la physique (où il indique l’effort et la tension auxquels un matériau est soumis quand des forces extérieures agissent sur lui) pour désigner une «réponse non spécifique de l’organisme à un stimulus négatif». Cette réponse est l’essence même de l’espèce humaine, à savoir le mécanisme par lequel l’homme a toujours été capable de prendre des décisions rapides face à un danger potentiel.

Lorsqu’il se trouve dans une telle situation, notre organisme met instantanément les muscles et le cerveau en situation de travailler de manière optimale : il augmente la fréquence cardiaque, accélère le rythme de la respiration, active les capsules surrénales et commande à notre foie d’envoyer du glucose et des  béta-endorphines dans le sang. Tout de suite après, la décision est prise et l’on s’éloigne du danger. Une fois en sécurité, l’organisme revient à son état initial. Il ressent alors toute la fatigue générée par l’incident : un peu de repos, et l’on est prêts à repartir. C’est là la situation classique du stress positif, qui est suivie d’une phase de récupération.

Certaines situations de la vie quotidienne provoquent une sensation de malaise, voire de mal-être : un travail non satisfaisant, des soucis liés aux enfants, une vie de couple non sereine sont autant de causes de stress qui, jour après jour, minent les bases de notre organisme et ne nous laissent pas le temps de « récupérer ».
C’est précisément cette réaction qui est néfaste pour notre organisme.

CONSÉQUENCES

stress_2Les conséquences sur l’organisme peuvent être sérieuses : les troubles physiques (fatigue chronique, manque d’appétit, brûlures d’estomac, maux de tête) peuvent altérer le système immunitaire. L’individu développe alors une plus grande prédisposition aux maladies infectieuses ou, pire, aux cancers. Même si l’on n’a pas la preuve scientifique des immenses dégâts provoqués par le stress, tout médecin sait par expérience qu’un patient stressé tombe malade plus facilement.
Il existe aujourd’hui une nouvelle branche de la médecine, qui porte un nom compliqué mais très significatif : la psycho-neuro-endocrino-immunologie (PNEI). Cette discipline étudie le phénomène en question en essayant de comprendre les rapports existant entre le psychisme et le corps, et les risques que l’un représente pour l’autre.

ÉTUDES

Diverses études publiées dans des revues internationales ont établi une augmentation des endorphines chez les personnes qui suivent une cure thermale. Les endorphines sont des substances naturellement présentes dans l’organisme. Leur fonction n’est pas encore totalement élucidée, mais elles constituent un domaine de recherche intéressant pour la neurologie et la psychiatrie. L’augmentation de substances telles que les endorphines, qui interviennent dans la neurotransmission et dans la perception de la douleur, pourrait notamment être le signal d’un effet antistress.

LES THERMES

stress_3

Les études publiées ont montré que les béta-endorphines augmentent et se maintiennent à un niveau élevé grâce à la fangothérapie. En outre, l’eau thermale présente dans les très nombreuses piscines et les espaces de détente de la localité thermale (les Thermes euganéens sont uniques à cet égard), combinée à un environnement naturellement relaxant et loin de toute cause de  stress produit un effet optimal sur l’organisme. La balnéothérapie, l’hydrokinésithérapie ou le simple fait de se baigner dans une piscine thermale offrent un agréable moment de détente, bénéfique pour l’organisme.

Par ailleurs, il est conseillé de « décrocher » au moins un week-end par mois pour prendre soin de soi : offrir à son corps des massages relaxants, une cure de balnéothérapie ou d’hydrothérapie, mais aussi une alimentation saine et équilibrée loin de la routine. À cet égard, les séjours thermaux de courte durée (les «week-ends» thermaux), même s’ils n’ont pas d’effet sur les maladies traditionnellement traitées par les cures thermales et prises en charge par la sécurité sociale, peuvent constituer une véritable cure permettant de contrecarrer les effets négatifs du stress.



I video saluteI nostri stabilimenti termali