Maladies Respiratoires

Maladies de l’appareil respiratoire

Pour bien comprendre les maladies qui peuvent affecter le système respiratoire, il convient avant tout de définir le terme d’ « appareil respiratoire », d’identifier les organes qui en font partie et de rappeler sa fonction.

malattie-respiratorie_1Le système (ou appareil) respiratoire est un ensemble de structures qui, des fosses nasales aux alvéoles pulmonaires, permet à l’air ambiant d’entrer en contact avec le sang pour lui apporter de l’oxygène en échange du gaz carbonique. L’oxygène permet la quasi-totalité des réactions chimiques qui nous font vivre, et le gaz carbonique est le déchet issu de ces réactions chimiques.
Comme nous le disions, le premier organe du système respiratoire est le nez ; viennent ensuite le pharynx, le larynx, la trachée, puis les bronches, les bronchioles et les alvéoles, qui forment les poumons. Cet ensemble constitue ce que l’on appelle les voies respiratoires. Autrefois, on distinguait de manière un peu artificielle les voies respiratoires « supérieures » (nez, pharynx et larynx) des voies respiratoires « inférieures » (bronches et poumons), la trachée étant l’organe situé entre les deux. Cette distinction est moins courante aujourd’hui : on considère plutôt le système respiratoire comme un tout, qui influe sur l’évolution des maladies touchant l’un de ses éléments.  Un système aussi structuré et en contact permanent avec l’environnement extérieur (l’air que l’on inspire) est exposé à l’attaque des virus et des bactéries. En outre, il est en contact permanent avec des substances potentiellement allergisantes, bien qu’il dispose de défenses mécaniques naturelles et de systèmes corrigeant les caractéristiques physiques de l’air inhalé.

malattie-respiratorie_2Cette vulnérabilité se traduit par des maladies pour la plupart d’origine infectieuse, qui sont favorisées par un mauvais style de vie, en particulier le tabagisme.
Les affections les plus courantes touchent le nez (rhinite), le pharynx, le larynx et la trachée (pharyngite, laryngite et trachéite), les bronches (bronchite) et les poumons (pneumonie). Elles sont d’autant plus graves qu’elles touchent les organes les plus profonds en passant par le nez.
Comme nous l’avons indiqué, ces maladies sont essentiellement d’origine infectieuse, mais n’oublions pas que le système respiratoire, de par sa fonction d’ « interface »  avec le monde extérieur, est aussi la proie de pathologies de nature allergique.
Les maladies respiratoires peuvent être aiguës ou chroniques. Elles donnent alors lieu à des poussées périodiques.



I video saluteI nostri stabilimenti termali