Inflammation

QU’EST-CE QUE L’INFLAMMATION ?

infiammazione_1L’inflammation est un processus mis en œuvre par notre organisme à chaque fois qu’une agression affecte ses défenses naturelles.
Si par exemple on trébuche, et qu’en tombant on s’égratigne le genou sur un caillou, il y a de fortes chances pour que le revêtement cutané se déchire. L’organisme réagit alors pour réparer les dégâts le plus rapidement possible, et éviter qu’ils ne soient trop longtemps la porte d’entrée d’agents pathogènes.
L’inflammation est un mécanisme positif de défense mis en œuvre par l’organisme. Elle se caractérise par 4 symptômes classiques : la chaleur, la rougeur, le gonflement et la douleur.

INFLAMMATION AIGUË ET CHRONIQUE

Cette distinction importante dépend de la durée du processus inflammatoire, et elle en conditionne  l’évolution. Étant donné que la cause du processus potentiellement néfaste ne dure que quelques minutes, l’inflammation ne devrait pas se prolonger au-delà de quelques jours ; la durée est fonction de la gravité du traumatisme et des lésions qui en résultent. Cependant, dans notre organisme, certains facteurs peuvent prolonger l’épisode à l’origine de l’inflammation et la durée du processus inflammatoire à l’infini : les phases de rémission alternent alors avec de nouvelles poussées inflammatoires.
Dans l’arthrose par exemple, l’irrégularité des surfaces articulaires, qui est souvent imputable à de faux mouvements ou à une mauvaise posture, provoque une inflammation permanente, une sorte de phénomène « de fond ». Lorsque l’articulation atteinte est soumise à un effort supplémentaire ou particulier, l’inflammation reprend de la vigueur et la douleur devient insupportable

La douleur est l’un des quatre symptômes de l’inflammation. Elle se manifeste pratiquement toujours, et s’explique par la libération de substances « algogènes » dans la zone de l’inflammation (à savoir de substances qui provoquent la douleur précisément en conséquence de l’inflammation).

QUE FAIRE ?

infiammazione_2

Dans les cas des inflammations aiguës, si le traumatisme n’est pas trop grave, il suffit d’immobiliser la zone atteinte pendant quelques jours, le cas échéant d’appliquer localement un anti-inflammatoire et d’éviter que cette zone ne laisse entrer les germes. Évidemment, la durée du repos sera proportionnelle au traumatisme, et une rééducation pourra s’avérer nécessaire ultérieurement.
Il en va autrement des formes chroniques, où il est impossible d’intervenir pour éliminer la cause de l’inflammation. On aura donc recours à des traitements ayant pour but de rétablir le bon fonctionnement de l’articulation et exerçant une action anti-inflammatoire et antidouleur. Évidemment, tout ceci est possible grâce à la physiothérapie et à la kinésithérapie, et pendant les poussées inflammatoires, grâce aux médicaments.

CURES THERMALES

infiammazione_3

Les cures de fango- et de balnéothérapie ne sont pas indiquées pour les formes aiguës. S’agissant des formes chroniques – en-dehors bien sûr des phases de poussée inflammatoire – les soins thermaux d’Abano et de Montegrotto sont particulièrement indiqués en raison de leur efficacité anti-inflammatoire, qui se manifeste même au-delà des deux semaines de cure. Ils permettent de réduire la fréquence de la prise de médicaments et accroissent l’efficacité des traitements de physio- et de kinésithérapie. Il est cependant primordial de choisir une station thermale proposant des boues aux caractéristiques reconnues et exerçant une action anti-inflammatoire avérée, comme les thermes d’Abano et de Montegrotto.



I video saluteI nostri stabilimenti termali