Cervicalgie

cervicalgia_1La première portion de la colonne vertébrale, à savoir celle qui unit la tête au tronc est définie en médecine la colonne cervicale.
Elle est formée de sept os (vertèbres) unis par des muscles et des ligaments et séparés par un disque de cartilage (un tissu compact et élastique) appelé disque intervertébral. Il est facile de comprendre que cette organisation anatomique d‘os, muscles et ligaments a pour objectif de créer un ensemble robuste et élastique. Robuste car il doit être en mesure de supporter le poids de la tête et de la maintenir en équilibre par rapport au reste du corps, et élastique parce qu’il doit permettre au cou de faire tous les mouvements de flexion, de torsion et d’extension indispensables pour nous permettre de vivre en société. En effet, la position de la tête nous permet de garder l’équilibre, de reconnaître le point de départ d’un son ou d’un bruit. Toutefois, c’est justement cette complexité qui nous fait comprendre pourquoi la colonne cervicale, que nous appellerons dorénavant simplement “cou”, fait souvent mal. En effet, il suffit qu’un courant d’air froid frappe la colonne pour raidir le muscle et obliger les articulations à travailler d’une façon incorrecte, ce qui provoque la douleur. Mais cela peut également se produire avec le mécanisme contraire. Si la colonne travaille d’une façon incorrecte, par exemple suite à un traumatisme (le fameux «coup du lapin») ou en raison d’une mauvaise posture dérivant d’un strabisme ou d’une situation professionnelle non physiologique, telle que la présence prolongée à l’ordinateur, cela peut provoquer une contracture musculaire réflexe, la fameuse «contracture antalgique» qui est à la base d’une cercle vicieux entre la contracture et la douleur qui ne prend jamais fin dans la pratique.

cervicalgia_2Toutefois, la douleur n’est pas le seul symptôme de la cervicalgie sur une base arthrosique, une pathologie que nous pouvons considérer comme étant la cause principale de la douleur de la colonne. Un autre symptôme qui accompagne souvent la douleur est le vertige, qui est probablement provoqué par le fait que la tête et les yeux sont deux des principaux organes dédiés au maintien de l’équilibre.
Quels sont donc les remèdes contre la cervicalgie ? Avant tout, il faut tenir compte de la cause et, si possible, intervenir sur celle-ci. Cela vaut en particulier pour les hernies discales et pour toute la chirurgie qui les concerne. Toutefois, étant donné qu’un traumatisme peut provoquer une position incorrecte de la colonne, l’utilisation d’appareils pouvant remettre la colonne dans l’axe est particulièrement utile.
Enfin, l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires (FANS et COXIB) est particulièrement utile pendant les crises d’aggravation douloureuse.

cervicalgia_3Au-dehors des crises, la thérapie physique et de réhabilitation, notamment dans un établissement thermal, est particulièrement efficace, éloigne les nouvelles aggravations et réduit leur durée.
Carlo Gargiulo



I video saluteI nostri stabilimenti termali